11.03.2015

Hommage aux femmes gendarme pour la journée de la femme

Hommage aux femmes gendarme pour la journée de la femme

 

L'adjudant chef Karine Cauquil

 A cette occasion Midi libre a mis en avant plusieurs femmes du narbonnais et les femmes gendarmes dans un beau reportage intitulé; « Gendarmes et épanouies! ». Dans cet article l'adjudant chef Karine Cauquil en poste à la brigade de Coursan  avait été choisie. Elle est chef de groupe à Coursan , brigade qui compte aussi deux  femmes avec les gendarmes Isabelle Micouleau et Adeline Michaux toutes trois très bien intégrées au sein de cette brigade

01.03.2015

Les policiers municipaux mieux protégés et équipés

 

Les policiers municipaux mieux protégés et équipés

 

Les policiers municipaux équipés avec le maire et son adjoint

Si depuis les tristes attentats de Paris la sécurité est encore plus de mise  chez les forces de l’ordre , les renforcements de sécurité en tout genre  ne sont pas obligatoires mais fortement conseillés. Il en est ainsi des gilets pare balles pour les policiers municipaux qui sont contraints souvent de faire face à des situations a risques et même , malheureusement comme cela a été le cas pour la policière municipale tuée d’une balle dans le dos,  sans raisons,  juste pour le plaisir de tuer. Aussi afin de les sécuriser au maximum et les protéger  la ville de Coursan a décidé d’équiper ses quatre policiers municipaux de gilets pare balles , qui étaient  cependant déjà prévus dans les nouveaux équipements bien avant les attentats. C’est ainsi que le chef de service Florent Casado, les policiers Jean Luc Prats, Mathieu Maubon et Gil Klaibi ont reçus leurs gilets en présence du maire Edouard Rocher et de l’adjoint à la sécurité Mr Raphaël Ruiz .

L'entrée du bureau de la police municipale

 

Les policiers municipaux mieux protégés et équipés

 

Ces nouveaux équipements viennent en compléter d’autres qui sont déjà en service comme le lecteur de puces électroniques pour les animaux et dans quelques temps d’autres équipements électroniques qui permettront à nos policiers de gagner du temps dans les multiples missions qui leurs sont confiées . C’est tout de même un effort sensible de la ville car par exemple ces gilets pare balles coûtent tout de même la somme de 600 € pièce qui , pour l’instant ne sera pas compensé par l’état . Ce service de police municipale pas assez connu du public qui fait pourtant souvent appel a lui , ne fait pas que des missions de sécurité à la sortie des écoles mais, outre les tâches administratives nombreuses ,patrouille souvent toujours en binôme dans la commune, veille au respect des règles de civisme, sécurise les fêtes , s’occupe de régler pas mal de problèmes entres les habitants, surveille le stationnement qui est souvent anarchique de la part de beaucoup et enfin grâce à la vidéo surveillance contrôle et solutionne pas mal d’infractions dont ont ne soupçonne même l’existence. 

08.11.2014

Radars pédagogiques avant contrôles en ville

Radars pédagogiques avant contrôles en ville

Le groupe devant le radar

Depuis quelques jours un radar pédagogique  incite les automobilistes à la prudence

Les usagers de la départementale (ancienne Nationale) et ceux , très nombreux aussi, qui empruntent l’avenue Jean Jaurès (route de Salles ) ont sûrement étés ralentis par un radar pédagogique installé parfois sur l’une ou parfois sur l’autre de ces deux voies et qui , indiscutablement , incite a rouler plus doucement . En effet il existe deux zones où il faut rouler à 30 à l’heure bien signalées par panneaux mais très peu respectée dans les faits. Ces zones d’un l’une débute juste avant la gendarmerie et l’autre entre les ralentisseurs de la l’avenue Jean Jaurès en rentrant de Salles sont donc depuis quelques jours signalées alternativement par un radar mis en place par la PM de la ville . Sur la demande de la municipalité la prévention routière a prêté par convention pour trois semaines ce type d’appareil préventif que l’on nomme radar pédagogique qui est assez efficace. Il signale en grosse lettres la vitesse  à laquelle roule le véhicule qui lui arrive et le plus souvent les automobilistes lèvent le pied. La police municipale travaille de concert avec la gendarmerie qui va après les trois semaines mettre en place des contrôles à la jumelles en ville sur ces deux axes.

Dernièrement le maire Edouard Rocher , accompagné de son adjoint à la sécurité Mr Raphaël Ruiz  , de deux gardes de la PM , du capitaine  Rachid Bouhmil chef de la COB et du major José Gonzalez chef de la brigade Coursanaise , ont pu se rendre compte en direct de l’efficacité du système placé juste après le caveau de la Clape. En effet pas mal de voitures ralentissaient et même un vélo a été surpris. C’est en tout cas là avec la pose provisoire et aléatoire de ces radars la première phase et la deuxième consistera donc a des contrôles effectuées par les gendarmes avec des jumelles en ville, il est bien évident que tout cela a pour but de sécuriser les zones dangereuses notamment aux abords des écoles ou en ville où circulent pas mal de piétons. Il est un peu dommage que ces radars à l’utilité pédagogique certaine et reconnue, aient un coût conséquent car la pose définitive serait  une bonne chose . Mais ces préventions et les contrôles qui vont suivre  vont dans le bons sens car souvent en ville les vitesses sont souvent excessives .

Radars pédagogiques avant contrôles en ville

 

16.10.2014

La police municipale signalée

La police municipale  signalée

Le nouveau panneau

S'il y a maintenant pas mal de temps que le bureau de la police municipale de Coursan est installé dans les locaux de la marie annexe, beaucoup de Coursanais ne le savent pas forcément . Aussi pour pallier à cela un panneau de signalisation vient d'être posé dernièrement devant la porte qui mène a ce local , entre les eux mairies . Très coloré aux couleurs Nationales et visible de loin, ce panneau devrait donc être très utile pour tous ceux , et ils sont nombreux, qui de près ou de loin , ont besoin des services de la police municipale . 

12.10.2014

Rencontre de la sécurité pour les commerçants et la gendarmerie

Rencontre de la sécurité pour les commerçants et la gendarmerie

Le maire et la capitaine Boumlil

Sur l’initiative du commandant de la COB, la gendarmerie, la ville et les commerçants se sont retrouvés en mairie sur le thème de la sécurité

Jeudi soir avait lieu dans la salle des mariages de la ville archi comble pour l’occasion, une réunion sur la sécurité des commerces . En présence du maire et de ces adjoints concernés, le capitaine Rachid Boumlil, chef de la COB (Communauté de brigades de Coursan, Narbonne, Gruissan), le major José Gonzalez, chef de la brigade de Coursan et l’adjudant chef Christophe Izard référent en la matière sur le département, ont animés cette rencontre devant une salle très confortablement garnie de commerçants locaux visiblement très concernés par la sécurité de leur commerces , leurs biens et leur personnes.  Après une présentation rapide du maire qui c’est félicité de l’excellent rapport de travail qui existe entre la gendarmerie et le service de police municipale notamment à travers la vidéo protection, la capitaine a expliqué le déroulement de la soirée qui était axée sur deux points principaux ; la sécurité des bâtiments et des commerces  et les conseils et comportements a avoir lors des cambriolages  et autres agressions.

Les deux intervenants 

Rencontre de la sécurité pour les commerçants et la gendarmerie

C’est l’adjudant chef Izard qui c’est chargé de la première partie qui c’est déclinée en 13 mesures spécifiques qu’il a détaillées a l’aide d’un Power point .Ces mesures ont permis de faire le tour très détaillé des dernier moyens modernes mis en place pour la protection des bâtiments, de la façon des les mettre en place et de lister les erreurs a ne pas faire , le tout agrémentées d’expériences concrètes vécues sur le terrain par la gendarmerie . En suivant le major  José Gonzalez  et le capitaine Rachid Boumlil ont distillés de précieux conseils et comportements a avoir avant et après un cambriolage ou une agression pour faire en sorte d’être le moins possible agressé physiquement mais aussi pour ne pas détruite des preuves et enfin subir le moins de dégâts possible. Si  tous les moyens techniques modernes permettent d’atténuer le plus possible les risques , le bon sens , l’observation et la vigilance sont des moyens a ne jamais négliger. Les commerçants ont étés invités à poser des questions à ces hommes de terrain qui restent à leurs dispositions en permanence à travers le 17 ou à la COB Coursan  

Une salle confortablement garnie

 

Rencontre de la sécurité pour les commerçants et la gendarmerie

 

07.10.2014

Prise d’armes pour le nouveau capitaine de Gendarmerie

Prise d’armes pour le nouveau capitaine de Gendarmerie

Le capitaine recevant le commandement du commandant Sébastien Cuodello

Rachid Boumlil a officiellement pris le commandement de COB de Coursan Narbonne Gruissan

Même si effectivement il est en poste depuis déjà un mois, le commandement de la Communauté de Brigades de gendarmerie de Coursan qui regroupe les brigades de Coursan, Narbonne et Gruissan , a été remis par le commandant Sébastien Coudelo vendredi dernier à Coursan au capitaine Rachid Boumlil. En présence de très nombreux élus des villes concernés , du conseiller général de Coursan, mais aussi les élus de Palavas les Flots , de nombreux commandants de brigades du département , des portes drapeaux des associations patriotiques et de sa famille , la cérémonie militaire très bien rythmée et cadrée à eue lieu dans la cour de la brigade Coursanaise. Après le traditionnel salut au drapeau par le commandant Sébastien Couedello assisté du major José Gonzales chef de la brigade de Coursan, le commandement de la COB a été remis au capitaine par le chef d’escadron, commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Narbonne. Après cette belle cérémonie , l’ensemble des invités , civils et militaires ont pu découvrir les derniers matériels de sécurité et de traque des excès de vitesse présentés par des spécialistes.

Une bien belle cérémonie militaire 

 

Prise d’armes pour le nouveau capitaine de Gendarmerie

 

Tous se sont ensuite rendus dans la salle des mariages de la mairie de Coursan où le maire Edouard Rocher les accueillaient au nom de la ville pour une sympathique prise de parole. Ce dernier  après avoir félicité le capitaine pour son intégration qui semble très rapide grâce à son sens de la communication a précisé «  que même si la gendarmerie fera chambre à part dans près de deux ans à  Vinassan , ce que déplore les Coursanais et son maire, le mariage avec la gendarmerie est réussi et l’étroite collaboration constatée restera de mise » . Le commandant Sébastien Couedelo , l’a rassuré sur le liens d’un mariage réussi. Il a ensuite retracé le parcours de carrière du capitaine Boumlil qu’il a qualifié « digne d’éloge car il a gravi tous les échelons depuis gendarme auxiliaire  jusqu'à celui d’officier » . Après ces mots c’est donc le capitaine Rachid Boumlil qui a pris la parole pour conclure en remerciant tous les élus présents et en particulier ceux de Palavas, amis aussi l’ensemble du personnel et son adjoint José Gonzales . Il c’est enfin réjoui de son affection à Coursan où il à déjà trouvé un très bel accueil humain de la ville et de très bonne conditions de travail . Cette brève mais très conviviale  cérémonie c’est terminé par un apéritif dinatoire très bien garni.

 Le capitaine Rachid Boumlil  (a gauche), son épouse , le maire et le commandant 

 

Prise d’armes pour le nouveau capitaine de Gendarmerie

 

25.09.2014

Un camion incendié,dans la plaine

Un camion incendié,dans la plaine

Le camion incendié

C'est devenu un jeu idiot malheureusement bien courant que de retrouver des véhicules, le plus souvent volés d'ailleurs, incendiés un peu partout et souvent dans des coins insolés. le dernier en date est un camion plateau qui a été incendié dans la nuit de dimanche à lundi dans une rase de vigne derrière la gare sur le chemin qui mène à Cuxac.  Heureusement que l'humidité de ces derniers jours a permis que le feu ne se propage pas aux roseaux et à la végétation proche mais c'est toujours désolant de voir une carcasse brûlée dans une vigne. Les gendarmes de Coursan sont venus effectuer les constations d'usage