11.11.2014

L’ancien menuisier Henri Roca deuxième centenaire de la commune

 

L’ancien menuisier Henri Roca deuxième centenaire de la commune

 

Henri Roca entouré de sa famille, du personnel et du mari et son adjointe 

 Après Eglantine Cheytion qui à 103 ans , c’était au tour de Henri Roca de fêter ces 100 ans

 C’est encore une authentique  Coursanais qui vient de fêter son siècle d’existence avec Me Henri Roca qui est né le 6 novembre 1914 au 42 du quai de la révolution à Coursan. Ce barquois adorais déjà tout petit jouer avec un marteau et des clous qu’il récupérais chez le maréchal ferrant en face de la maternelle (où se trouve la mairie) et a très tôt fait partir de l’avant garde Coursanaise catholique  St Louis. Il passait ses vacances à St Pierre qu’il appelait alors « la cure » véritable expédition où il fallait  préparer le cheval à 3 h du matin pour 3 h de route aller et autant retour pour passer une journée à la « baraque ». Il a ensuite appris le métier de menuisier chez Mr Vergely avant de partir deux ans au service militaire. Après la guerre de 39/45 il se marie avec Raymonde achète son commerce de menuiserie en 1949 à Coursan et entre temps fait trois filles , Nicole, Geneviève et Claudine et participe à la vie de Coursan  au travers de nombreuses associations comme par exemple les fameux « Tréteaux » .  Il fête plus tard les 101 ans de sa soeur  (décédé à 106 ans ) , elle aussi « barquoise », il est alors âgé de 97 ans . Après une  vie de travail heureuse il entre à la maison  de retraite « la résidentielle » à Colombiers en 2013  où il vient donc de fêter ces 100 ans.

Le centaine avec le maire et son adjointe

 

L’ancien menuisier Henri Roca deuxième centenaire de la commune

 

C’est entouré de toute sa famille , du personnel de « la Résidentielle », son directeur , du maire de Coursan Edouard Rocher et de son adjointe Mme Séverine Mateille que Henri Roca a découpé puis partagé son beau  gâteau d’anniversaire . Il a reçu du maire et son adjointe un cadeau et la médaille de la ville et bien sur  de très nombreuses félicitations de tous pour le passage de ce cap symbolique. L’ancien menuisier,  qui n’a pas besoin de lunettes a découvert avec plaisir un superbe livre d’or souvenir que lui avait préparé le directeur de l’établissement de Colombiers. Il est donc le deuxième centenaire de notre ville et les deux sexes sont parfaitement équilibrés car jusqu'à présent il faut bien reconnaître que les femmes dominaient la longévité Coursanaise 

Henri Roca

 

L’ancien menuisier Henri Roca deuxième centenaire de la commune

 

 

22.10.2014

Eglantine Cheytion doyenne et seule centenaire de notre ville

Eglantine Cheytion doyenne et seule centenaire de notre ville

Eglantine Cheytion en compagnie du maire et de son adjointe

Ce samedi le maire Edouard Rocher et son ajointe a l'action social et à la solidarité Me Severine Mateille se sont rendus au domicile de Me Eglantine Cheytion qui fêtait ces 103 ans . Cette Coursanaise qui a toujours une répartie d'esprit assez vive et une très bonne vue  est à ce jour la seule centenaire de notre ville mais pas pour très longtemps puisque une Coursanais va bientôt ce pas mythique . En attendant Eglantine qui était entouré de toute sa famille , ses voisin et amis à reçu des mains du maire et son adjointe deux livres , sur notre région et un magnifique bouquet de fleurs et bien sur des vœux de bonne santé pour que l'année prochaine on puisse fêter un nouvel anniversaire . Toujours très alerte notre centenaire n'a pas manqué de trinquer et manger un petit bout de gâteaux avec tous et sa mémoire qui est encore très bonne, lui a fait dire qu'il faut aussi venir la voir dans l'année et pas que pour son anniversaire   

Un beau gâteau

Eglantine Cheytion doyenne et seule centenaire de notre ville

 

 

 

 

 

18.10.2013

Eglantine Cheytion doyenne des Coursanais à 102 ans

Coursan doyenne avec le mair et son adjointe.JPG

Eglantine Cheytion avec le maire et sa première adjointe
 
Bon œil, excellente mémoire et très bonne cuisinière , Eglantine surprend par sa vitalité intacte.
 
« Seules mes jambes ont un peu de mal à me porter ! mais il faut bien avoir quelque chose !! » A 102 ans faits depuis quelques jours Eglantine Cheytion nous accueille par ses mots quant ont lui demande si elle va bien depuis l’année dernière . Elle nous reproche même de ne pas être venu la voir durant cette année et nous montre enfin le superbe lapin quelle vient de cuisiner et qui nous envoie quelques bonnes senteurs à travers la cocotte .  A défaut d’avoir bon pied la doyenne des Coursanais a toujours bon œil et une mémoire pétillante . Cette pure Coursanaise « Barquoise » puisqu’elle est née Rue Danton tient encore à préciser quelle n’est jamais partie de sa ville natale où elle se sent bien . 
Depuis le décès de Noëlle Pech qui avait fait 104 ans elle reste la seule centenaire et donc la doyenne de notre ville bien que trois centenaires non Coursanaises, vivent à la résidence Laetitia. Eglantine a perdu depuis son dernier anniversaire son frère, le célèbre père Noël Roger Sarzy, mais reste très bien entouré par le très connu Claude , sa famille et l’équipe de femmes de soins qui se relaient dans sa maison pour le ménage et d’autres tâches sauf bien sur la cuisine qui reste son domaine à l’image du sceau d’olives quelle vient tout juste de préparer avant l’arrivée des « personnalités ». 
C ‘est le maire Gilbert Pla accompagné de sa première adjointe Mme Solange Izard et de sa secrétaire générale  qui sont venus souhaiter à Eglantine Cheytion un bon anniversaire pour ses 102 ans en présence de sa famille, ses amis, voisins et femmes de service. Après lui avoir remis le traditionnel bouquet de fleurs et un livre de recettes, le première magistrat lui a prononcé le non moins traditionnel « A l’an qué ven !! » et tous ont trinqué à sa santé qui semble aussi bonne que sa mémoire et son sens de l’humour.

coursan Eglantine Cheytion.JPG

 

14.04.2013

Noces de diamant éternelles pour les époux Velez

coursan 60 ans mariage le groupe.JPG

La famille autour des "jeunes époux".
 
Ce qui deviendra dans quelques années assez rare doit être aujourd’hui fêté comme il se doit et c’est donc pourquoi les 60 ans de mariage des Coursannais  Simone et José Velez ont été célébrés avec beaucoup d’émotion et de bonheur. Agés respectivement de 84 et 87 ans ils ont donc réuni leur famille pour leurs « noces de diamant éternelles » ce qui correspond à 60 ans de mariage puisqu’ils ont uni leurs destinées le 6 mars 1953 à Narbonne.
 
En 1954 les deux jumeaux Thierry et Alain sont arrivés suivis 10 ans plus tard par Joël. Ils ont habité de 1958 à 1968 la caserne des pompiers de Narbonne où José a été pompier bénévole et a exercé à la mairie de Narbonne la qualification de receveur de droit de place des foires et des marchés. C’est en 1968, que la famille Velez a quitté la caserne pour venir s’installer définitivement place René-Cassin à Coursan. coursan 60 ans mariage les époux Velez.JPGEn 1981, José fait valoir ses droits à la retraite et c’est à cette période que va démarrer une 2e vie qui sera remplie de voyages. Ils vont aussi profiter de leurs 3 petits-enfants, et leurs 3 arrière-petits-enfants. Et enfin, pour ne plus se quitter, ils ont décidé d’un commun accord d’intégrer la maison de retraite Laetitia de Coursan. Le 1er avril dernier cette belle fête qui n’était pas un poisson,  s’est déroulée sous la pluie mais le soleil a rayonné de tous ses feux, dans leur cœur et ils ont été comblés de fleurs, de cadeaux. 
 
Nous leur souhaitons tous nos vœux de santé, et de sérénité, rendez-vous pour les noces de platine.  
                     
 

22.10.2012

Eglantine Cheytion a 101 ans

Eglantine Cheytion à 101 ans

Eglantine Cheytion avec le maire et son adjointe.
 
La deuxième centenaire coursannaise a toujours un moral et une santé de fer.
Dernièrement le maire accompagné de sa première adjointe et de sa secrétaire générale est allé souhaiter un bon anniversaire à Eglantine Cheytion qui venait tout juste de faire ses 101 ans. Avec Noelle Pech qui va sur ses 105 ans elle est la deuxième centenaire que compte notre ville.
 
Eglantine est une pure Coursannaise « barquoise » puisqu’elle a vu le jour le 14 octobre 1911 rue Danton et elle tient à préciser qu’elle est jamais partie de Coursan. Son mari Germain avait été à la création du corps de pompiers de Coursan et la caserne de la zone porte son nom. Pour fêter cet heureux événement toute sa nombreuses famille, amis du quartier et femmes de services étaient bien sûr présents et Eglantine avait à ses côté son frère Roger Sarzy très connu dans notre ville pour ses multiples activités qui ont commencé il y a bien longtemps avec son rôle  de père Noël qui a tenu bien d’entre nous sur ses genoux sur la scène du Familia.
 
Eglantine Cheytion à 101 ansEglantine a toujours sa grande mémoire qui avait surpris les personnes présentes lors de ses cent ans et à part donc ses jambes qui la lâchent un peu elle continue à faire sa cuisine et a un solide appétit.  Le maire qui est fier que Coursan compte en permanence depuis de très nombreuses années au moins une personne âgée de plus de cent ans, lui a remis quelques cadeaux et a tenu à déguster avec elle et sa famille le traditionnel gâteau d’anniversaire. Eglantine a soufflé non pas cent une bougies qui auraient bien du mal à tenir sur la gâteau mais une seule. C’est avec son frère Roger qu'elle a tenu à le faire avant que tous entonnent un joyeux anniversaire de rigueur en lui promettant bien sûr de se retrouver autour d’elle l’année prochaine.  

18.06.2012

Emilie Pech centenaire alerte vient de fêter ses 102 printemps

 Emilie Pech centenaire alerte vient de fêter ces 102 printemps

 Emilie Pech avec le maire et sa famille.
 
Si son homonyme Noelle Pech est la doyenne des Coursannais avec ces 104 ans, Emilie Pech qui vient de fêter ces 102 ans est très alerte pour son « jeune âge ». Les deux seules centenaires   Emilie Pech centenaire alerte vient de fêter ces 102 printempsfemmes coursannaises résident toutes deux à la résidente Laetitia de Coursan et c'est là que le maire Gilbert Pla accompagnée de sa première adjointe Solange Izard, s'est rendu pour souhaiter un très bon 102e anniversaire à Emilie Pech.
 
C'est déjà depuis quelques jours que Mme Pech a dépassé les 102 ans puisqu'elle est née le 29 mai 1910 exactement. Cette dernière entourée de sa fille Luceztte et de petite-fille Aude  les a très cordialement reçus et leur a fait même une bonne causette. Le maire toujours très friand de ces bons moments s'est plu à rappeler que c'était la neuvième personne qui a dépassé le siècle dans sa ville depuis qu'il est en fonction de maire soit plus de 35 ans.
 
Ces dames semblent sont donc plus aptes à devenir centenaires car Raymond Fabrier qui était le centenaire masculin coursannais est décédé en octobre 2011.  C'est donc avec beaucoup de plaisir que nous joignions au maire, à la direction et au personnel de la résidence Laetitia aux petits soins pour l'ensemble des leurs résidents, pour souhaiter à Emilie Pech un très bon anniversaire et comme l'aime à le souligner le maire lui dire « a l'an que ven !»  
    

22.10.2011

Le club des aînés « Au fil des ans » honore sa centenaire

coursan centenaire au fil des ans .JPG

La centenaire fêtée au club

Coursan compte donc une troisième centenaire ce donc le club des aînés « Au fil des ans  »est assez fier puisqu'elle cotise encore et toujours au sein du club depuis sa création ce qui est bel exemple même si avec l'âge Eglantine Cheytion ne participe plus aux nombreuses animations que le club propose. Aussi pour fêter cet événement exceptionnel pour le club comme la souligné le secrétaire Robert Durand, « Au fil des ans« avait les choses en grand avec la venue du maire qui est le IMG_9404.JPGprésident d'honneur et de quelques adjoints, un beau  bouquet de fleurs,  le champagne et un énorme gâteau qui a été partagé par tous les adhérents regroupés autour de leur centenaire. Belle fête qui marque bien la vie d'un club dynamique a souhait à l'image de cette adhérente qui c'est souvenue avec plaisir des oreillettes quelle confectionnait les jours de kermesse et qui a passé un très bon après-midi au milieu de ses nombreux amis.