01.03.2015

Double Exposition féminine à l’office de tourisme

 

 Double Exposition féminine à l’office de tourisme

 

Les deux peintres avec Anne Marie Vanthuyne en noir et Roberte Richard en rouge

Nouvelle double exposition, à l’office de tourisme, de mes Roberte Richard de Cuxac d’Aude et Anne Marie Vanthuyne de Marcorignan.  La première est  une artiste peintre autodidacte qui a vécu dans un pays ou le soleil lui faisait un clin d’œil en lui offrant les couleurs de la création. Elle lui rend hommage à travers son crayon et pinceau et se laisse aller vers la magie de cet Art. L’autre femme de cette double exposition , après une vie active entre métro, boulot, dodo , avait l’habitude de prendre des photos, pour immortaliser des objets, animaux et paysages. Dès sa retraite elle c’est mise  à étudier les formes, les couleurs, les ombres, les lumières et c’est donc presque naturellement quelle est venue à  à la peinture grâce aux conseils avisés de François Saignes peintre de Marcorignan très connu. Ses toiles expriment les moments chaleureux de sa vie. Cette double exposition restera quelques  semaines visible au pavillon Joseph Cruzet ouvert du mardi au vendredi de 15 h 3à à 18 h 30 et le samedi matin de 10 h à 12 h

 Double Exposition féminine à l’office de tourisme

 Double Exposition féminine à l’office de tourisme

 

12.02.2015

Nouvelle exposition et dédicace à l’Office de tourisme

 

 Nouvelle exposition et dédicace à l’Office de tourisme

Le vernissage de l'expo de "Kiki"

Au pavillon Joseph Cruzet de l’Office de tourisme , les expositions et animations diverses ne s’arrêtent jamais puisque actuellement une exposition de tableaux originaux est en place et une dédicace est prévue pour samedi matin. Côté exposition c’est celle de Christophe Stouvenel dit « Kiki » dont le vernissage a eue lieu vendredi qui est place et qui le restera jusqu’au 24 février.  C’est artiste était très précoce puisque déjà  au lycée en section arts plastique il était attiré par les arts graphiques urbains et le travail du pochoir. Il y a plus de 30 ans donc qu’il utilise cette technique mais c'est seulement depuis deux ans qu’il produis des" tableaux" mêlant les affiches arrachées pour la base a un travail au pochoir pour finaliser le visuel. Souvent l'idée vient d'une vue particulière d'un morceau d'affiche, d'une couleur dominante, ou d'une lacération particulière, ce qui provoque instinctivement la vision de ce qu’il souhaite finaliser ensuite, c'est à l'aide de son cutter ou de bombes de peintures qu’il crée. Il possède aussi une réflexion qui peut souvent être plus ou moins longue, mais qui aboutit quasiment toujours au résultat escompté. Quand il montre une "toile" c'est qu’il est arrivé à 95% à ce qu’il espérais, et certaines de ses créations peuvent atteindre 6 à 10 heures de travail au total . Enfin son utilisation artisanale des matériaux de récupération pour la fabrication du cadre ou du fond l'autorise aussi une certaine latitude dans ses créations .

 

L'artiste devant ses oeuvres 

 

 Nouvelle exposition et dédicace à l’Office de tourisme

 

La deuxième animation est prévue samedi matin de 10 h à 12  h toujours  au pavillon de l’OT avec notre confrère Jean Paul Chaluleau , dernièrement honoré de la médaille du mérite, qui viendra dédicacer son livre  « les vendages du Coeur 20 sur vin ». Ce bénévole ami des stars, coordinateur hors pair , résume dans son ouvrage 20 ans de campagne des vendanges du Cœur à Ouveillan , une belle aventure humaine et solidaire. Ne manquez pas de venir vous faire dédicacer cet ouvrage dont les bénéfices seront reversés aux restos du cœur.

Jean Paul Chalumeau en dédicace

 

 Nouvelle exposition et dédicace à l’Office de tourisme

 

 

14.01.2015

Démarrage des expositions pour le hors saison à l’OT

 

Démarrage des expositions pour le hors saison  à l’OT

L'artiste devant ses oeuvres 

C’est lareprise des expositions pour le hors saison au pavillon Joseph Cruzet de l’office de tourisme. En ce moment c’est l’expo de Daniel Hérivault  Tourangeau d’origine, et Coursanais d’adoption depuis 13 ans. Il peint et dessine depuis 3 ans après avoir travaillé 35 ans dans la restauration. C’ette envie de peindre il l’a depuis sa jeunesse et a pu concrétiser cette passion depuis sa retraite. Il est autodidacte, sans aucune formation artistique, il aime reproduire des instants de lumières ou de vie paysagère du Languedoc, il fait aussi des portraits. Il manie aussi bien le crayon, le fusain, l’encre de Chine, les pastels et un peu d’aquarelle naturaliste. Il a participé à « Peintre en Liberté et plaisir d’écrire »  organisé par l’office de Tourisme l’année dernière et a obtenu un prix

09.01.2015

Barthéméy poilu d’arbre debout de Bruno Prom

Barthéméy  poilu d’arbre debout de Bruno Prom

Le maire et Bruno Prom entourant Barthéméy  

 Bruno Prom artiste sculpteur Coursanais a réalisé son poilu de la grande guerre pour rendre hommage à son arrière grand père Auguste Metge sculpteur également qui a créé des monuments aux morts aux lendemain de la guerre. Celui de la ville de Sorrèze a été d'ailleurs élu parmi les deux cents plus beaux monuments de France. L’artiste a sculpté dans une poutre en pin qui était la pièce maitresse du toit de relais de poste de Nissan. Le texte très émouvant, qui accompagne la sculpture est  de son épouse Cécile  et il dit notamment ; « J’ai voulu mon poilu debout, mon soldat n’est pas fait de bois mais il est fait d’arbre car ce dernier est une merveilleuse horloge cosmique , le seul être qui meurt et renaît une fois par an, il est au service du cycle du tempos, de la régénération . Et  il faut régénérer nos mémoires pour ne rien oublier. Commémorer est possible pour l’artiste ? je n’en sui pas sur… Mais interroger et explorer çà je le crois. Mon poilu a un nom il s’appelle Barthélémy Jordy et je veux être un soldat connu parce que je le veux humain et près de moi. Je ne le souhaite pas flamme abstraite sous un monument dédié aux anonymes, parce que la souffrance de ce guerre à plein de noms que vous pouvez lire  dans le marbre de chaque monument de chaque village…. J’ai guette écouté la parole de ce grand pin, elle m’a guidée pour vous parler de paix ; à travers moi Barthélémy, il vous demande ; Et vous , quelle sera votre paix ? »    

Buno Prom a volontairement laissé la face du soldat à l'état brut en mémoire à tous ceux qui ne sont pas revenus. Du haut de ses 2,50 m , ce poilu interroge le passant du 21ème siècle qui entre dans la mairie de Coursan . En effet depuis quelques semaines, ce personnage d’arbre trône dans le hall d’accueil de la ville et il faut bien reconnaître que il est assez impressionnant puisque réalisé un peu plus grand qu’un homme et même « s’il vous tourne le dos car , il n’est jamais revenu , sa face faite de chair d’arbre, griffée et blessée reste une plaie à vif   car elle veux parler de tous ces hommes dont la jeunesse à été mutilée"

Bruno Prom ( a droite ) dans la peau d'un poilu sur scène

Barthéméy  poilu d’arbre debout de Bruno Prom

10.11.2014

Hommage aux poilus Coursanais appuyés des sections bibliothèque et informatique MJC

Hommage aux poilus Coursanais appuyés des sections bibliothèque et informatique MJC

Le maire au milieu de l'équipe de la section bibliothèque et informatique

La grande exposition réalisée en hommage aux poilus Coursanais restera visible jusqu’au vendredi 14 y compris le 11 novembre 

C’est la troisième exposition sur le thème de cette grande guerre dans notre ville, et donc sur ce sujet qui ne laisse insensible. Mais comme l’a bien précisé dans sa présentation Mr Jean Claude Sérié « les sources d’information étant souvent les mêmes on ne peu éviter des nombreuse redites. Nous espérons qu’on n’arrivera pas auprès des Coursanais à une certaine lassitude et notre travail (panneaux, montage, vidéo ) ne vous décevra pas ».  On peu donc le rassurer car les 37 panneaux très bien présentés , la grande quantité d’objets d’époque assez rares pour certains présentés en vitrine ou sur des tables et enfin le très beau montage vidéo réalisé par la section informatique ne risquent pas de lasser les Coursanais qui étaient d’ailleurs très nombreux lors du vernissage de cette exposition . Outre le maire et une bonne partie du conseil municipal, on notait la présence du  conseil d’administration de la MJC derrière sa présidente , des représenta du crédit Agricole de coursan, sponsor de l'opération, du principal du collège, de quelques représentants des écoles de la ville, des médaillés militaires ,  des anciens combattants , du capitaine de gendarmerie commandant la COB et de très nombreux Coursanais qui avaient  contribué largement à cette exposition en prêtant divers et nombreux documents ou pièces rares.

L'ordre de mobilisation générale

 Hommage aux poilus Coursanais appuyés des sections bibliothèque et informatique MJC

Il faut dire pour expliquer la qualité et le sérieux de cette exposition que la section bibliothèque n’en est pas a son premier coup d’essai dans ce domaine avec un belle expérience débutée il y a bien longtemps par une exposition d’agrandissement de cartes postales sur la ville, une autre sur la fontaine, trois expositions lors du bicentenaire de la Révolution, une publication sur les évènements de 1907, le centenaire de la loi 1901 pour les association et une exposition sur l’école à Coursan au XX ° sicle, excusez du peu !!  Il était donc difficile de ne pas être présent pour le centenaire de la grande guerre avec une expo basée sur des archives municipales, un cahier inédit et une multitude de documents divers et objets qui ont constitué un socle de travail très intéressant . On terminera en citant un écrit le soldat Coursanais Germain Pech à ses parents qui précise «C’est ennemi qu’ont attend a une famille lui aussi, des enfants qui le pleureront , une mère enfin, et son existence sera brisée par la seule volonté d’un homme » 

Côté pratique cette expo va donc rester en place dans la salle J Miro jusqu’au vendredi 14 aux heures suivantes ; de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h y compris le 11 novembre. Enfin elle rejoindra le collège des Mailheuls dès le lundi 17 pour une semaine.

La salle J Miro copieusement garnie 

Hommage aux poilus Coursanais appuyés des sections bibliothèque et informatique MJC

07.11.2014

L'expo de la section bibliothèque MJC sur « les Coursanais et le guerre 14.18 » fin prête

L'expo de la section bibliothèque MJC sur « les Coursanais et le guerre 14.18 » fin prête

Une partie de l'équipe au travail 

Après de très longs mois de travail acharné l'équipe de la section bibliothèque MJC a terminé cette exposition qui sera présentée officiellement ce vendredi dans la salle J Miro lors du vernissage prévu à 18 h 30  . Cette importante fresque de près de 40 panneaux, d'une vitrine et d'un montage vidéo très complet et intéressant à plus d'un titre préparé par la section Informatique MJC sera visible pour  le public dans la salle Miro du vendredi 7 au vendredi 14 novembre 2014 , de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h 30.  Au vue du long et très délicat travail d'assemblage des ces panneaux et de la très importante documentation qu'a bénéficié la bibliothèque grâce à ces recherches mais aussi et surtout grâce à de très nombreux Coursanais qui ont ouvert leurs archives de famille, cette exposition présentée autour du 11 novembre qui marque l'anniversaire de l'armistice de 1918 , vaudra assurément une visite. 

04.11.2014

Exposition de qualité pour « Connaître Coursan »

Exposition de qualité pour « Connaître Coursan »

L'équipe de  « Connaître Coursan »

La section historique de Coursan Bonne Humeur a présenté quinze panneaux sur les poilus et la vie des Coursanais durant la grande guerre.

En ce dernier jour du mois d’octobre l’équipe de la section « Connaître Coursan » de l’association Coursan Bonne Humeur effectuait le vernissage de son exposition « Coursan 1914/2014 » consacrée aux poilus Coursanais mais aussi à la vie des Coursanais durant ces quatre ans de  guerre. La salle des mariages de la ville était presque trop petite pour accueillir la quinzaine de  panneaux sur lesquels une importante documentation le plus souvent prêtée par les Coursanais eux mêmes était reproduite. Beaucoup de documents issus des familles des poilus Coursanais mais également pas mal de recherches dans les archives de la ville ou même dans les archives départementales ont permis la réalisation de cette exposition qui est parfaitement complétée par un petit fascicule où figure de nombreux documents et la lite complète des poilus Coursanais précisant leur destin personnel . C’est depuis le mois de février que l’équipe a travaillé pour collecter, classer et reproduire les  quelques centaines de photos, archives et documents divers qui composent cette exposition.

 

Le carnet de route d'un Coursanais

 

Exposition de qualité pour « Connaître Coursan »

 

Le maire Edouard Rocher accompagné d’un bon nombre d’adjoints et de conseillers à chaudement félicité le groupe de cette section « Connaître Coursan » de Coursan Bonne Humeur pour ce gros travail de recherche et de classement de documents. Il a souligné l’importance de ce travail de mémoire qui rend un hommage appuyé à ces combattants locaux qui pour la plus part ont laissé leur vie sur les champs de batailles . Pour conclure la présidente de Coursan Bonne Humeur Stéphanie Bertoli a félicité l’équipe de sa section et a ensuite invité les nombreux invités a un apéritif très soigné et de haute qualité  préparé par les petites mains de Coursan Bonne Humeur. A noter que cette exposition reste en place jusqu’au vendredi 7 novembre dans la salle des mariages et est visible  aux heures d’ouverture des bureaux de la mairie . Une permanence est assurée le jeudi 6 de 14 h à 17 h pour la vente du fascicule.

Le maire avec la présidente de Coursan Bonne Humeur 

 

Exposition de qualité pour « Connaître Coursan »