10.03.2015

Samedi c’était la journée Internationale des droits de la femme

 

Samedi c’était la journée Internationale des droits de la femme

 

Les militantes réunies dans la salle J Miro

La salle J Miro accueillait samedi quelques militantes dont l’adjointe au maire Me Rosy Saouli /Suchail , étaient réunies pour un après midi de réflexion à l’occasion de cette journée. Leurs sentiments en disent long. « On ne peux parler des droits des femmes sans la longue énumération des inégalités dans ce monde où nous sommes plus nombreuses que les hommes. Mais restons positifs, nos droits progressent et plus fortement encore depuis 2012 .La ministre aux droits des femmes Najat Valleau Belkacem a en 2012  obtenu  la nomination d’un référent égalité dans chaque ministère, toutes les inégalités sont  étudiées répertoriées et des débuts de solution sont apportés soit par  débat parlementaire, soit syndical,  soit associatif, soit dans la vie tout simplement. Dans le monde du travail l’écart de salaire reste conséquent mais les déroulements de carrière sont accompagnés de mesures qui aident à réduire cela. Le congé parental partagé à égalité permet une meilleure prise en compte égalitaire de la parentalité. Par la mixité des métiers, les femmes se cantonnent encore sur seulement 12 familles métier alors que les hommes agissent sur un panel  de 87, elles  restent sur les domaines de la santé des services de l’éducation. Grâce à plus d’accords égalité professionnelles dans les entreprises autour des salaires des conditions de travail les inégalités diminuent et des sanctions financières sont payées par les récalcitrants qui ne respectent ni la mise en place ni le respect de cet accord ,plus de 14000 entreprises en 2014. L’aide à la création d’entreprise est fortement impulsée par un arsenal d’aide et support. Dans le domaine du sport la femme est la vitrine attractive mais un effort de retransmission des évènements sportifs est demandé le chiffre a doublé en 2014. Pour le domaine des médias le CSA arrêté des indicateurs qualitatifs et quantitatifs de comparaison objective sur la présence de stéréotypes de genre. Nous n’oublions pas les violences faites aux femmes bien sur avec le numéro 3919  appel pour intervention rapid . Dans le monde les femmes luttent encore et toujours pour leur droits certaines pour leur vie avec une capacité de résistance et de persévérance dont elles font preuve, ne pas les enfermer dans un stéréotype de victime à vie qui peut devenir un carcan ou même une addiction.

Depuis 2000 tous  les 5 ans en soutien à toutes ces  femmes du monde en souffrance une marche mondiale  est organisée.Enfin cette année 2015 voit avec l’obligation de  binôme paritaire pour les élections départementales  un autre progrès. »

Les commentaires sont fermés.