14.10.2014

Année délicate pour la ce Coursan/Armissan /Béziers

Année délicate pour la ce Coursan/Armissan /Béziers

Le groupe du CA sur la cave de la cave 

La baisse de volume due aux intempéries a aussi touché nos vignerons 

Si la campagne 2014 est terminée depuis quelques semaines et que le vin nouveau va déjà pointer son nez d’ici peu , il est bon de tirer un bilan de ces vendanges. Côté chiffres c’est sur une baisse que le constat se fait avec un total de 150 000 hl rentré et en comparaison de l’année dernière, qui était toutefois une bonne année, la baisse est de 22% a ramener à moins 10 % par rapport à une année  dite « normale » Mais les pertes sont très hétérogènes et parfois beaucoup plus importantes par endroits en fonction des cépages. Le rythme des apport a été maintenu à 5 300 hl par jour sur les trois sites ce qui a donné un temps total de vendanges plus court de 10 jours par rapport à l’année dernière . Côté qualité c’est assez correct même si aux dires du directeur la maturité à été plus difficile a gérer car elle était très hétérogène avec même un peu plus de difficulté sur les blancs. Il a fallut gérer également des problèmes de température élevée des raisins et adapter les apports ce qui a donné des retards pour les AOC notamment sur Armissan.  Les secteurs beaucoup plus large des vignes expliquant en partie ces difficultés. Au total la récolte sera répartie à 60 % pour les rouges, 20 % sur les blancs et 20 % sur les rosés. Les engagements pris sur les rouges ayant un peu diminué les prévisions sur les rosés. Cette campagne a été rendue difficile par des conditions météos exécrables avec du gel, de la sécheresse, des remontées de sel et même de la grêle . Mais la cave a su s’adapter a tout cela pour faire tout de même une année correcte.

Les vignerons sont des personnes généreuses et reconnaissances et c’est pourquoi avant le dernier conseil d’administration ils se sont retrouvés sur la vigne de la cave pour rendre hommage à celui qui l’a travaillée depuis 40 ans et qui prends aujourd’hui du recul . Il est vrai qu’a 86 ans Jacques Salgues peu prendre un repos mérité. En effet depuis que le président de l’époque Paul Mora lui avait confié ce travail il a toujours été présent même si la surface de départ a diminué au profit des cuves. Le président et les membres du CA avaient tenu à lui offrir une corbeille de produits locaux pour le remercier. Après ce CA tous ont trinqué  en son honneur et celui de Gérard Audouy car tous deux sont démissionnaires du CA après plus de 40 ans de bons et loyaux services.

Jacques Salgues en compagnie du président Jean Pierre Garcia

 

Année délicate pour la ce Coursan/Armissan /Béziers

 

 

Les commentaires sont fermés.