31.07.2014

Un coutelier forgeron qui aime le cuit bien Coursanais

Coursan

 

Un coutelier forgeron qui aime le cuit bien Coursanais

Joël Perrouty dans sa forge 

Joël Perrouty fabrique des couteaux et travaille le cuir dans sa forge inspiré par son grand père

Quant ont a eu un grand père taillandier dans les années 40  à Coursan on ne devient pas forcément forgeron ou coutelier puisque notre jeune Coursanais  travaille à Véolia.  Taillandier un métier disparu , il était l’homme qui fabriquait tout ce qui servait à la vigne en fer en cuir en acier et dans les années 40 , dans nos villages, l’artisan était très précieux , reconnu et respecté  Mais le souvenir de la forge , des coups de marteaux , de l’odeur du cuir a du hanter quelque part son petit fils et le savoir faire allié à l’amour du travail à la main bien fait a du lui arriver en héritage et ce dernier a suivi 3 cours de coutellerie .Après 3 stages chez le maître coutelier Jean Luc Souberas à Pierrelatte et pas mal d’apprentissage dans sa forge personnelle au fond de son jardin, notre Coursanais fabrique donc des couteaux et des objets en cuir . Il vient même de passer au stade supérieur car son quatrième stage va lui permettre de travailler l’acier Damas ce qui pour des professionnel est déjà un niveau bien élevé puisqu’il permet de travailler sur un acier très dur à parfaitement adapté par exemple à la fabrication des couteaux .  

Un coutelier forgeron qui aime le cuit bien Coursanais

Un superbe couteau

Mais, l’acier et le fer ne sont pas les seuls matériaux qu’il travaille et le cuir est aussi travaillé et transformé pour en faire des portes couteaux ou bien d’autres choses.  La loupe de buis , le bois, la corne et d’autres matériaux nobles sont utilisés pour les manches de couteaux sur lesquels Joël grave son poinçon avec fierté. Soucieux de pouvoir faire des démonstrations de forge ou de travail de coutellerie, il vent de créer ‘Forge et cuir » une association qui porte bien son nom et qui va lui permettre aussi de pouvoir  montrer son savoir faire sans en faire un commerce mais pour simplement se payer les matériaux nécessaires pour exercer sa passion.  Quant on voie les couteaux ou roses en acier et autres pièces en cuir fabriquées par cet ouvrier passionné hors pair, on sait que l’homme est capable d’exécuter des commandes spéciales de couteaux et autres . Minutie, passion , talent et dextérité pour manier la forge le marteau et d'autres outils, font de notre Coursanais un artisan à part entière et même s’il veux rester discret, l’homme à du talent et de la passion a revendre et il n’y pas qu’a Laguiole que l’ont sait travailler et faire de beaux couteaux.

 De très belles roses d'acier

Un coutelier forgeron qui aime le cuit bien Coursanais 

Son poinçon apposé avec fierté

Un coutelier forgeron qui aime le cuit bien Coursanais

Les commentaires sont fermés.