10.07.2014

OPPOSITION CONSTRUCTIVE ?

Le groupe majoritaire du conseil municipal communique;

Le groupe minoritaire du Conseil municipal félicite, après plusieurs semaines  de retard, l’équipe de rugby de L’EFSC dans le seul but de contester la présence du drapeau de celle-ci sur le fronton de la mairie. Désolant !! Quelques points de droits : l’article 2 de la Constitution de 1946 repris le 4 octobre 1958 lors de la création de la Ve république, stipule : l’emblème national est le drapeau bleu, blanc, rouge ; l’hymne national est la Marseillaise ; la devise de la République est Liberté, Egalité, Fraternité. Il n’est nullement mentionné que le drapeau doit rester à demeure sur le fronton des mairies (sauf journées spéciales et cérémonies). Le pavoisement des édifices publics constitue une opération à caractère hautement symbolique qui ne fait cependant l’objet d’aucun texte réglementaire. Dont acte. Quant à l’émotion larmoyante de la minorité municipale sur le remplacement durant quelques heures du drapeau tricolore par celui de l’EFSC, la veille de la demi finale, sur la façade de l’Hôtel de Ville,  elle est ridiculement disproportionnée par rapport à l’émoi de toute la population sur la disparition, celle ci définitive d un autre symbole de notre république : notre gendarmerie.  Départ déclenché par le comportement autistique de l’ancienne municipalité et par là-même de l’actuelle opposition. C’est l’émotion d’un clin d’oeil face à l’émoi d’un désastre.

 

Les commentaires sont fermés.