20.06.2014

Année de transition pour la cave Coursan/Armissan/Béziers

Année de transition pour la cave Coursan/Armissan/Béziers

Les responsables à la tribune

Malgré un volume qui la place en tête de l’Aude la cave a connu quelques petits soucis . 

Le président Jean Pierre Garcia  a ouvert les travaux de cette assemblée générale qui c’est tenue dans la salle polyvalente de Coursan devant une affluence record car une grande partie des 435 adhérents étaient présents ou représentés. Il avait a ses côtés son secrétaire Christian Contour, son directeur Sébastien Boyer, l’expert comptable Jean jacques Parra et Jean Baptiste Oliver, commissaire aux comptes.  Il a souligné que  les pertes de récoltes de 20 à 30 % par rapport aux autres années ont entrainés une hausse des charges fixes et des frais et la grosse récolte de 2011 qui a laissé beaucoup de stock n’a pas arrangé les choses. Si l’on ajoute a cela la fin de l’aide financière et le refus du sucre on arrive a une situation difficile en trésorerie même si l’équilibre financier n’est pas remis en cause.  C’est aussi une année où la cave a investie car elle a du supporter les retours en matériel de Béziers et a du faire pas mal de travaux dus à la fusion avec la cave héraultaise et enfin elle a du se mettre a jour des parts sociales toujours dans le cadre de la fusion le tout surveillé de près par l’organisme de régulation qui s’occupe des fusions. A noter également que les dossiers PAC sont fait par le secrétariat de la cave gratuitement . Quelques soucis de relogement de volume ont aussi  plombé le côté financier et c’est pourquoi une réhabilitation des caves à Boujan permettront un stockage de 10 000 hl et un investissement sur des cuves sur les autres sites devrait régler ce problème qui coûte cher. A noter aussi  que les deux caveaux sont à la hausse entre 10 et 15 % et que celui de Béziers de près de 300 m2 va bientôt être inauguré.

Le site de Coursan durant les vendanges 

Année de transition pour la cave Coursan/Armissan/Béziers

En suivant le rapport d’orientation prévoie pour 2014 à cause du manque de vin mondial,  que la récolte future qui devrait être plus faible  est déjà engagée auprès des clients habituels . Les prix devraient être à la hausse et les AOP (ex AOC) seront privilégiés tandis que la part des rosés passera de 20 à 40 % et un quai aménagé spécialement avec un caisson sera mis en place.  La cave est bien équipée en froid et cela devrait lui permettre de faire face à cet afflue de rosé. Cette AG c’est bien sur terminée par le verre de l’amitié qui était bien entendu un verre de vin de la cave. 

Année de transition pour la cave Coursan/Armissan/Béziers

 

 

 

Les commentaires sont fermés.