28.05.2014

L’EFSC en quart dans la joie et la douleur

 

L’EFSC en quart dans la joie et la douleur

 

Un superbe essai de Sablairol qui reprends magnifiquement un "caviar " de Canal

 Joie de la gagne et douleur de la blessure pour une EFSC en net progrès

32 ° , 16 ° et 8 ° gagnés avec a chaque fois des scénarios presque identiques mais  cette fois avec une victoire qui n’a jamais été mise en doute même si Viriat a joué jusqu’au bout ne lâchant rien même mené 20 à 0 ou 27 à 7 alors qu’il ne restait que quelques minutes a jouer.  Côté match , deux entames quasi parfaites avec tout d’abord un beau volume de jeu , des vagues incessantes d’attaques au ras ou déployé ont mis très rapidement les  Bressans en difficultés et seuls les cartons jaunes faisant que l’EFSC a du jouer à 14 à partir de la demie heure de heure de jeu ont freiné un peu le score qui se montait déjà à 13 à 0 à la pause. Dès la reprise Canal servait  un caviar au pied a Sablairol qui reprenait en vol dans l’en but pour un score de 20 à 0 . L’adversaire va donner alors du gros tonnage devant mais l’EFSC sait faire front défendant crânement et ce n’est que l’arbitre qui va offrir un essai de pénalisation au champion du comité Lynonnais après seulement deux fautes, on a connu pire !!. Virait monopolise vainement le ballon que l’EFSC lui redonne souvent au pied mais va rester stérile. C’est encore Mestre qui va remonter un ballon sur une bonne partie du terrain pour donner à Gras qui perce avec même pas mal de partenaires à côté , et marquer pour clore définitivement les derniers espoirs de Virait qui va crânement jouer les dernières minutes.

Beau raffut de Lanau

L’EFSC en quart dans la joie et la douleur

Du côté des coachs on se montre bien sur assez satisfait même si la blessure de Clément Curbaille aux côtes et celle beaucoup plus grave de Yoan Jerez terni cette joie . Fred Poquet déclarait notamment.  « Comme toujours tout n’est pas parfait mais nous sommes assez satisfait de l’investissement des joueurs et cela suffit à notre bonheur. Deux cars de supporters présents c’est fantastique on jouait presque à la maison !!, merci à tous. La grave blessure de Yonan Jerez terni cette qualification et l’ensemble des joueurs et l’encadrement est assez touché et lui souhaite bien sur un rétablissement rapide » .S’il est vrai que le rugby est un sport de contact toujours dangereux, la blessure de ce jeune joueur due à un accident de jeu (Choc à la tête avec un adversaire)et non une agression, est assez regrettable . Tous ceux qui aiment ce sport et le club sont bien sur choqués et ont ne peu que souhaiter a Yoan et a sa famille que son état de santé s’améliore le plus vite possible . En quart l’EFSC rencontrera dans quinze jours Lauzerte (Tarn et Garonne) qui a sorti une vielle connaissance Rives d’Orb et c’est sûrement mieux pour le suspens sportif 

Le départ de Mestre pour un essai entre les barres

L’EFSC en quart dans la joie et la douleur

Une tribune "comme à la maison"

l’efsc en quart dans la joie et la douleur

La joie du "Got" au milieu de ses troupes 

l’efsc en quart dans la joie et la douleur

Les commentaires sont fermés.