13.05.2014

Le jeune Brice Berthomieu s’attaque aux mythiques 100 Km de Millau

Le jeune  Brice Berthomieu s’attaque aux mythiques 100 Km de Millau

Le Coursanais (au centre)  Brice Berthomieu  en pleine action

Comme avant lui quelques autres ce Coursanais prépare activement le passage sur le célèbre viaduc

Pour de nombreux amateurs de course pédestre les 100 km de Millau qui se disputeront le 27 septembre prochain sont bien sur une course mythique que chacun veu au moins terminer. Comme déjà quelques coursanais qu’il l’on fait avant lui, le jeune Brice Berthomieu va donc essayer lui aussi de franchir la ligne d’arriver après au moins quelques 11 h de course  , c’est le but qu’il c’est fixé et quant ont sait que les meilleurs arrivent quelques heures avant ont mesure le challenge . Surtout que ce jeune sportif  qui avait excellé en son temps au rugby, come avant lui son père d’ailleurs, est assez nouveau dans ce sport d’endurance puisqu’il ne court que depuis 2011, date a laquelle , ayant pris un peu de poids il a décidé d’en perdre et pour cela d’avaler des kilomètres. On peu dire que l’homme est courageux et têtu car il court le plus souvent seul, sauf parfois ces derniers hectomètres et il c’est obligé près de 20 km par jour actuellement pour préparer cette grande épreuve.

Il a commencé doucement par une demie heure de course par jour , puis est passé à une heure puis a transformé petit à petit les minutes en kilomètres . Pour ce tester et sans jamais en avoir couru un , Brice à fait le marathon de Toulouse et son temps de 3 h 18 lui a fait dire que il avait désormais les jambes pour aller plus loin et courir plus longtemps. Aussi quant un ami lui a parlé des 100 km de Millau , l’idée a fait son chemin tout en courant et elle c’est imposée presque comme un défi à relever , une aventure a tenter, un challenge a relever. Bien que n’ayant jamais parcouru d’un seul trait cette distance notre coureur s’y préparer donc sportivement et mentalement et compte bien franchir la ligne avec au compteur dans les 11 h de course. N’appartenant pas à un club c’est tous les jours qu’il s’impose ces 20 km et il faut bien reconnaître que cette volonté d’avaler des kilomètres sur route est assez impressionnante. Certes courir sur tout seul ou en groupe ou faire des trails (course à pied en pleine nature) est actuellement un sport très prisé mais c’est aussi une discipline dure assez contraignante et courir ces 100 km mythiques même si passer sur le viaduc sera certainement un bon souvenir, reste une épreuve assez longue et difficile

Brice à l'arrivée du marathon de Toulouse

Le jeune  Brice Berthomieu s’attaque aux mythiques 100 Km de Millau

Les commentaires sont fermés.