15.01.2014

Quand on a faim d'idées, il y a les goûters Philo!

 

Coursan collège des élèves interessés.JPG

Des élèves intéressés

 Les idées philosophiques sont accessibles à tous au collège des Mailheuls  !

Dernièrement c’est tenu dans le CDI du collège des Mailheuls un goûter philosophique entre Mme Lasserre professeur de philosophie au lycée Diderot et des élèves Germanistes de 3° et 5 °. Cette expérience très enrichissante  fait suite à un projet initié par Mme Pascale Martin professeur documentaliste qui déplore que les idées philosophiques ne soient pas réellement accessibles à tous. Pour elle  la philosophie doit être transmise en sortant complètement des habitudes et des codes du lycée, des examens, des manuels. L'idée a séduit madame Géraldine Caillot, professeur d'allemand, qui a rejoint et soutenu le projet. Elle a proposé de le mettre en lien avec les commémorations nationales et internationales de 2014 afin de donner aux jeunes générations les clés d'une lecture critique des événements majeurs qui ont marqué l'histoire de l'Humanité, tel que l'établissement des régimes totalitaires en Europe, le nazisme en l'occurrence, et leur donner ainsi la capacité à analyser le monde d'aujourd'hui et idéalement de participer à la construction du monde de demain.

Sur l'invitation de Mes Martin et Caillot, Me Camille Lasserre, professeur de philosophie au lycée Diderot de Narbonne, est donc venue au CDI pour faire réfléchir des élèves germaniste à la notion de liberté. Le but n'était pas d'apporter des réponses toutes faites, mais d'aider chacun à grandir dans l’art de se questionner et à confronter son avis à celui des autres. Ces quelques exemples des thèmes incontournables abordés donnent une idée de la richesse des débats  : « Qu'est-ce que la Liberté ? », « Pourquoi la guerre ? », « Pourquoi le monde est-il ce qu'il est ? », « Pourquoi la paix n'est-elle pas éternelle ? ».  coursan collège le cadre de discution.JPGLa professeur a fait comprendre à ces élèves que nous pouvons refuser les contraintes, les obligations, nous pouvons être obsédés par la liberté, ne penser qu'à garder notre liberté, à en avoir le plus possible. Mais elle leur a aussi montré que nous pouvons aussi l'utiliser pour faire des choix qui nous font découvrir des plaisirs, des joies, des gens... Et alors la liberté devient un moyen, un moyen de construire notre bonheur, un bonheur dont nous sommes responsables. Ce concept du débat d’idées pour les collégiens a remporté un franc succès et se poursuivra par un cycle de témoignages. Sont prévues au mois de février deux interventions de témoins directs, du côte français comme du côté allemand, tantôt témoin, tantôt victime du régime national-socialiste établi en Allemagne, la Célébration des 70 ans de la Libération des camps de concentration et la visite de la ville de Berlin et de ses principaux lieux commémoratifs.

Coursan collège Mme Lassere.JPG

Mme Camille  Lasserre , professeur de philosophie


Les commentaires sont fermés.