01.12.2013

l’Entente doit désormais confirmer

 

l’entente doit désormais confirmer


Fleury/ Salles/ Coursan reste sur une très belle performance en ayant accroché à son tableau de chasse le leader, Prades/ Pic-St-Loup. Un succès qui lui a permis se reprendre sa troisième place sur le podium à égalité de points avec Murviel/ Thézan et seulement à deux points du leader. Durant ces six premières journées, l’EFSC a acquis quelques certitudes. Le groupe possède un fort potentiel et a progressé quasiment à chaque sortie. La stratégie de jeu commence à se mettre en place et l’équipe est de plus en plus disciplinée. En ayant assumés leur statut de favori, les Audois se doivent désormais de confirmer leurs belles dispositions avec les trois derniers matchs avant la trêve qui paraissent plus abordables puisque l’EFSC rencontre les trois derniers de la poule et çà commence dés cet après midi à Villeneuve les Maguelone. Le match piège par excellence face à une équipe qui n’est pas très loin au classement grâce notamment à sa capacité à résister en ayant marqué quatre points de bonus défensif. l’entente doit désormais confirmerL’Entente devra donc faire preuve de maturité et de détermination pour s’imposer dans l’Hérault. Un bon test pour voir si l’EFSC a franchi un cap comme le confirme un des entraîneurs, Stéphane Gauthier : « Avec un calendrier plutôt favorable et en étant très optimiste, l’Entente a l’occasion de finir champion d’automne. Ce titre n’est certainement pas un objectif mais il serait une belle récompense du travail accompli. « L’essentiel est d’être prêt au bon moment. Mais pour un groupe, des dirigeants, des supporters, des entraîneurs, cet aussi agréable de gagner le plus de match possible durant la saison et de progresser. Nous verrons bien la suite, il ne faut surtout pas s’enflammer. Rien n’est acquis. »   

L’équipe : Combes, Curbaille Clément, Gasquez, Berger, Samper, Raymon, Curbaille Frédréric, Gras, Billès, Delmas, Jérez, Béranger Blanc, Sablairol, Molina,  et Labadie.

Remplaçants : Escanès, Mestre, Boyer,  Julian Blanc, Salgues, Lanau. 

l’entente doit désormais confirmer

Les commentaires sont fermés.